L’agilité : le maître mot de cette année

Focus sur le marketing agile

La notion de marketing nous vient du terme américain « market » qui signifie marché. Le marché est le lieu de la rencontre entre l’offre (production) et la demande (consommation) (Adam Smith). 

Selon Claude Demeure, le marketing est « un ensemble de techniques, basées sur la détermination des besoins et les désirs des consommateurs, permettant à une organisation d’atteindre ses objectifs ». Le glossaire dans le secteur du marketing ne cesse de s’enrichir et de s’adapter avec le temps. 

A cet effet, une des pratiques qui tend à s’imposer de plus en plus comme étant un mode d’organisation à part entière est le marketing agile. L’agilité est le maître mot de cette année riche en bouleversement notamment du fait de l’apparition du Covid-19 qui a contraint les entreprises à se réinventer, revoir leur pratique, leur organisation … 

En quelque sorte, ce type de marketing permet de se centrer sur les clients mais également de planifier et exécuter des projets, de mesurer leur impact afin de permettre l’amélioration des résultats. 

Initialement, la méthode agile permettait la gestion des projets informatiques facilitant la collaboration et les échanges entre client et les équipes de projet. Progressivement, cette méthode devenue populaire s’est ancrée dans le domaine du marketing. Une des raisons simples justifiant l’immixtion de l’agilité dans le marketing s’illustre par les évolutions rapides dans un monde en proie à la nouveauté, à la différence, au perfectionnement. Ainsi, le marketing agile est une pratique qui tend à privilégier les plans sur le long terme et non pas seulement sur des périodes restreintes. 

Les points clés de l’agilité sont diverses.

On retrouve la flexibilité, en premier lieu. La flexibilité permet de gérer les bouleversements qui sont inévitables dans le monde de l’entreprise: en raison des imprévus du marché et des changements comportementaux, d’où l’importance de toujours observer les comportements et les tendances qui règnent sur le marché afin d’acquérir de solides connaissances. Ainsi la planification ne règne en aucun cas, car il va de soi que rien n’est certain dans le marché économique. 

Le second mot d’ordre du marketing agile est l’expérimentation, les bons résultats n’arrivent pas directement car il n’existe aucune uniformité des comportements des prospects, des clients … Il convient d’essayer plusieurs échantillons avant de trouver la solution qui plaira à un large public. 

Enfin, l’agilité c’est la satisfaction. Le dessein de cette pratique est de satisfaire un large public. Plusieurs méthodes sont appliquées afin d’arriver à ce résultat, on retrouve notamment la méthode Kanban, qui est l’ensemble de principes combinés avec des codes visuels permettant d’améliorer la compréhension du flux de travail. 

Rime Abou el Faraj